Radio Plus FM

La radio du Loir-et-Cher

écoutez le direct

Blois : le premier hommage posthume à Jacques El-Khaddar

La ville rend hommage à l'artiste blésois disparu le 31 décembre 2015 à travers une exposition visible dans le hall de la mairie jusqu'au 31 août.

Considéré comme un artiste libre, Jacques El Khaddar a produit plus de 1 900 œuvres : peintures, dessins, sculptures... C’est à lui que l’on doit notamment la sculpture en brique de la salle de spectacle de la Quinière. D’inspiration sacrée ou profane - car l’un n’allait pas sans l’autre pour l’artiste – "il aimait surtout à montrer sa foi en l’homme", explique Jocelyne Apsit, membre de l’association des Amis de Jacques El Khaddar. Et combien aimait-il peindre sa ville d’adoption, Blois... Là où il exposât pour la première fois en... 1954 !

Ce sont ces différentes sources d’inspiration que le visiteur peut découvrir cet été dans le hall de l’Hôtel de Ville. L’association a dû faire des choix difficiles pour tenter d’exposer les œuvres les plus à même de faire comprendre l’univers de cet artiste multiforme. Tous ses amis le soulignent, "Jacques était un modeste, un homme simple, discret et authentique". Des amis qui se sont déplacés en nombre lundi dernier pour le vernissage de cette première exposition posthume consacrée à Jacques El-Khaddar.

Par Nicolas Terrien | Publié le 22/07/2016

Partager