Radio Plus FM

La radio du Loir-et-Cher

écoutez le direct

Sus au gaspillage alimentaire !

Engagé pour la réduction des déchets alimentaires, le CDPNE intervient dans trois collèges du Loir-et-Cher pour limiter le gaspillage dans la restauration scolaire. Une décision du Conseil départemental afin de se conformer au pacte anti-gaspi qui prévoit une baisse de moitié du gâchis à la cantine d'ici 2025.

Les études parlent d’elles-mêmes : Selon l’ONU, 1/3 de la production alimentaire mondiale est jetée ou perdue, alors qu’un milliard de personnes souffrent de la fin dans le monde ! En France, chaque consommateur jette en moyenne 20 kg de nourriture par an, et les restaurants scolaires y participent à hauteur de 1,5 M de tonnes par an ! Un fléau contre lequel il faut agir...

Et localement, c’est le CDPNE qui s’implique. Le Comité départemental de Protection de la Nature et de l’Environnement et ses partenaires concentrent leurs efforts sur trois collèges à Contres, Saint-Aignan et Vendôme. Ces derniers ont signé une charte basée sur un état des lieux du gaspillage avec pesées des déchets à l’appui.

De là découlent des pistes d’action pour limiter les pertes, ainsi que des animations ludo-éducatives dispensées dans les trois établissements. Certaines se sont déjà déroulées, et d’autres sont prévues dès la rentrée prochaine. A terme, ce sont les 25 collèges publics du département qui devront se conformer à la loi de Transition Energétique votée en 2015. L’enjeu est de taille : 1,5 million de repas par an sont servis dans les collèges en Loir-et-Cher, et génèrent 250 tonnes de déchets alimentaires.

Par Nicolas Terrien | Publié le 28/06/2016

Partager