Radio Plus FM

La radio du Loir-et-Cher

écoutez le direct

La demande de libération de Jacqueline Sauvage rejetée

C'est la douche froide pour la famille et les défenseurs de cette femme condamnée à dix ans de prison par la cour d'assises du Loir-et-Cher en décembre 2015. Le parquet de Melun va faire appel.

Le juge d’application des peines de Melun (Seine-et-Marne) a rejeté ce vendredi matin la demande de libération conditionnelle de Jacqueline Sauvage. Cette femme de 68 ans avait été condamnée en appel en décembre dernier par la cour d’assises du Loir-et-Cher à dix ans de réclusion pour l’assassinat de son époux après 43 ans d’enfer conjugal.

En mars dernier, François Hollande avait accordé une grâce partielle à Jacqueline Sauvage, lui permettant de formuler cette demande. Après son transfèrement de la prison de Blois à celle du Réau (77), le procureur de Seine-et-Marne avait requis le 22 juillet la libération sous bracelet électronique.  Il devrait faire appel de cette décision motivée par des avis défavorables émis par la commission pluridisciplinaire des mesures de sûreté, ainsi que par le procureur du Loiret où Jacqueline Sauvage avait prévu de s’installer chez une de ses filles.

Par Nicolas Terrien | Publié le 12/08/2016

Partager