Radio Plus FM

La radio du Loir-et-Cher

écoutez le direct

Communauté de communes ? Communauté d'agglomération ? Le Vendômois tranchera en septembre

Les élus des 66 communes concernées par la fusion au 1er janvier 2017 se sont réunis jeudi soir à Saint-Amand-Longpré. L'enjeu : choisir le régime juridique le plus avantageux, alors que des inconnus financiers et techniques demeurent.

La seule certitude à ce jour, c’est que l’intercommunalité Vendômoise comptera 66 communes au 1er janvier prochain. Elle sera issue des fusions entre la Communauté du Pays de Vendôme, le Vendômois Rural, Beauce et Gâtine et Vallée Loir et Braye. L’inconnu, c’est la forme juridique à choisir. La loi de Finance 2017 qui ne sera débattue qu’à l’automne devra définir le montant de la Dotation Globale de Fonctionnement (DGF), élément financier crucial à connaître, puisqu’il conditionne les capacités d’action futures...

Se pose aussi la question des compétences, notamment celle relative aux transports. La Communauté d’Agglo la conserve, alors qu’elle serait transférée à la Région sous le régime "communauté de communes". Au regard de ces incertitudes, et alors que les élus vont de nouveau se réunir en septembre pour décider, le maire de Vendôme Pascal Brindeau (interview ci-dessous) avance une possibilité : une Communauté de communes du Vendômois au 1er janvier 2017, en attendant de passer en Communauté d’Agglomération en 2017 ou 2018.

Par Nicolas Terrien | Publié le 22/07/2016

Partager