Radio Plus FM

La radio du Loir-et-Cher

écoutez le direct

Politique : Jean-Luc Brault marche pour Macron

Tout juste élu à la présidence du Val de Cher Controis élargi, le maire de Contres a déclaré sa flamme au candidat de "En Marche" en direct sur Plus FM ce mardi matin. Il est prêt à lui apporter sa signature, en attendant de porter ses couleurs aux Législatives ?

Avec son habituel franc-parler, Jean-Luc Brault n’y est pas allé par quatre chemins sur les ondes de la radio du Loir-et-Cher mardi matin. Il s’est bien-sûr félicité de son élection à la tête de l’intercommunalité élargie aux communes du Cher à la Loire, et a adressé un message sous forme d’avertissement aux dix vice-présidents élus la veille : "Je n’hésiterai pas à retirer immédiatement leur délégation à ceux qui ne bosseront pas !"

Jean-Luc Brault a également souhaité la fin de la polémique autour du Centre de secours de Saint-Aignan qui envenime toujours les relations entre Saint-Aignan et Noyers-sur-Cher. "Il faut arrêter cela tout de suite, chacun doit faire des efforts ! Nous avons une très mauvaise image à cause de cette polémique, les élus doivent donc faire la paix, et s’ils ne la font pas, je suis prêt à démissionner !"

Le président du Val de Cher-Controis lorgne aussi vers les prochaines échéances, et il a déjà choisi son champion. "Je n’appartiens à aucun parti politique, ni de droite ni de gauche, mais si demain je dois soutenir quelqu’un pour la première fois de ma vie, ce sera Macron". La raison ? "C’est un type jeune, dynamique et qui a des idées". Jean-Luc Brault a déjà adhéré u mouvement En Marche et se dit prêt à lui apporter sa signature. Pour les législatives, "j’y réfléchis mûrement", assure-t-il. Reste à voir sur quelle circonscription. Blois ? Romorantin ? Sa décision n’est pas encore prise.

Par Nicolas Terrien | Publié le 17/01/2017

Partager