Radio Plus FM

La radio du Loir-et-Cher

écoutez le direct

L'avertissement de Marc Gricourt à Jeanny Lorgeoux

Le manque d'enthousiasme du sénateur-maire de Romorantin à soutenir Benoit Hamon n'a pas échappé au maire de Blois : "Il devra en tirer les conséquences", avertit-il en direction du sénateur candidat à sa succession en septembre.

Même si Marc Gricourt feint de croire à une erreur, l’absence de la signature de Jeanny Lorgeoux sur la tribune des élus du Centre Val de Loire en faveur de Benoit Hamon est sévèrement commentée par le maire de Blois (interview ci-dessous). L’épisode de la primaire a visiblement laissé des traces. Le soir même de la victoire de Benoit Hamon, Jeanny Lorgeoux expliquait déjà que "le besoin de rêve" l’avait emporté sur  "l’exigence de réalité" et que les électeurs de gauche "se sont raccrochés à une utopie".

C’est peu dire que le sénateur socialiste ne croit guère au "futur désirable" prôné par le candidat à la présidentielle. Sauf que Jeanny Lorgeoux est investi par le PS pour la Sénatoriale de septembre, et que sa position pourrait fortement fragiliser sa candidature. Après le revers de sa suppléance en début de semaine (voir article du 13-02-2017), le voici menacé de se faire lâcher par le solide clan hamoniste blésois !

Par Nicolas Terrien | Publié le 17/02/2017

Partager