Radio Plus FM

La radio du Loir-et-Cher

écoutez le direct

L'UPR en campagne en Loir-et-Cher

Les soutiens à François Asselineau battent la campagne dans le département sur le thème central du "Frexit". L'UPR annonce aussi des candidats sur toutes les circonscriptions de France pour les législatives.

"Il faut reprendre les manettes de notre pays, et donc sortir des traités européens", explique Grégory Houssin, délégué départemental de l’UPR. Ce pompier professionnel anime depuis 2015 ce mouvement qui revendique 69 adhérents en Loir-et-Cher. "Nous sommes 20 000 au niveau national, et nous devrions passer ce cap ce week-end avec le meeting de François Asselineau pour les 10 ans de l’UPR à Paris".

Pour le candidat à la présidentielle, la sortie de l’Europe, de l’euro et de l’OTAN est une priorité. "C’est le préalable à toute action", poursuit le délégué départemental, citant l’exemple britannique pour un "frexit". "Il ne s’agit pas d’un repli, mais au contraire de s’ouvrir sur le monde". Reste aussi à faire connaître sur le terrain le candidat qui a créé la surprise en réunissant ses 500 signatures, dont trois en Loir-et-Cher.

"Cela n’a pas été facile, mais à présent, nous montons des opérations militantes sur le terrain avec notamment du collage d’affiches". L’UPR locale prépare aussi les élections législatives, et propose ses candidats qui doivent encore être confirmés par les instances nationales : Grégory Houssin (Montrieu-en-Sologne) sur Vendôme, Rémy Menaud (Muides-sur-Loire) sur Blois et Jean-François Herrault (Tours) sur Romorantin-Lanthenay.

Par Nicolas Terrien | Publié le 24/03/2017

Partager