Radio Plus FM

La radio du Loir-et-Cher

écoutez le direct

Rama Yade lance sa campagne à Blois

L'ancienne ministre de l'ère Sarkozy entre en campagne sur la première circonscription de Loir-et-Cher, au côté de sa suppléante, Christelle Ferré. L'occasion de répondre sur un parachutage qu'elle réfute.

"Avec Christelle Ferré, c’est un ticket que nous proposons", explique Rama Yade. Ce serait d’ailleurs la conseillère municipale de Blois qui l’aurait sollicité, après avoir recueilli sept parrainages en Loir-et-Cher pour sa candidature finalement retoquée à la présidentielle. "La candidature de Rama Yade est une chance, et il faudrait être difficile pour la refuser", indique la blésoise, récemment promue à la vice-présidence de "La France qui ose", le mouvement de Rama Yade.

Reste que la candidature de Rama Yade est perçue comme un parachutage, ce que l’intéressée balaie d’un revers de main. "Je ne prends la place de personne, et aucun parti politique ne me parachute à Blois", explique-t-elle, en s’appuyant sur son expérience de 2009, lorsque l’UMP souhaitait sa candidature dans le Val d’Oise à la place d’une personnalité déjà implantée. "L’initiative est venue du territoire, j’y ai beaucoup réfléchi et j’ai beaucoup consulté avant de prendre ma décision".

A un peu plus de cinq semaines des législatives (11 et 18 juin), Rama Yade compte mener "une campagne de proximité, de rencontres, de dialogue et d’écoute", en affichant une priorité, "le développement économique en faisant venir des investisseurs. Un député doit être l’ambassadeur de son territoire". Pour se faire, Rama Yade compte sur son expérience et ses réseaux, et n’hésite pas à citer en exemple un certain... Jack Lang !

Par Nicolas Terrien | Publié le 04/05/2017

Partager