Radio Plus FM

La radio du Loir-et-Cher

écoutez le direct

Les agriculteurs s'invitent dans la campagne législative

La FDSEA et les JA convient les candidats sur des exploitations réparties sur les trois circonscriptions de Loir-et-Cher. Ils relayent l'opération nationale "porte-voix" destinée à sensibiliser les aspirants parlementaires aux problématiques agricoles.

"Les parlementaires sont les premiers interlocuteurs de nos syndicats" expliquent de concert les Jeunes Agriculteurs 41 et le Fédération Départementale des Syndicats des Exploitants Agricoles. C’est pourquoi les représentants des agriculteurs invitent les candidats à trois rencontres débat, dont deux se sont déroulées ce mardi matin : la première à Choussy (circonscription de Romorantin) avec Guillaume Peltier (LR), Jean-Luc Brault (LREM), Mathilde Paris (FN) et Yvon Chéry (Les Insoumis), et la seconde à Villerbon (circonscription de Blois) avec pas moins de six prétendants : Denys Robiliard (PS), Damien Hénault (LR), Marc Fesneau (LREM),Michel Chassier (FN), Rama Yade (LFQO), et Pierre Boisseau représentant Kenza Belliard (Les Insoumis).

"Les questions ont été nombreuses, à nous de faire le tri dans les réponses afin de dresser une profession de foi claire de chaque candidat pour nos adhérents", indique Camille Leconte, le président des JA. Chacune des six personnalités présentes ont dû se prononcer sur les terres agricoles, la transmission des exploitations et l’installation des jeunes, et les prix et qui sous-tendent l’épineuse question de la rémunération des agriculteurs. "Ce ne sont que des promesses, nous verrons", commente sans illusions Jean-Luc Boiron, céréalier à Saint-Sulpice-de-Pommeraye. A ses côtés, Grégory Beaufort, céréalier à Seillac, se déclare "surpris par la technicité des réponses apportées". De toute façon, pour l’un comme pour l’autre, le choix est déjà fait...

Par Nicolas Terrien | Publié le 30/05/2017

Partager