Radio Plus FM

La radio du Loir-et-Cher

écoutez le direct

Le Centre Hospitalier de Blois attractif pour les médecins ?

Oui, à en croire l'établissement qui affirme même être "le mieux loti de la région Centre Val de Loire". Neuf nouveaux praticiens viennent d'intégrer le CHB qui accueille aussi en ce moment 63 internes et 26 externes. Explications.

La situation de la démographie médicale dans la région et en Loir-et-Cher est reconnue pour sa pauvreté, entraînant de nombreuses difficultés d’accès aux soins. Paradoxalement, le Centre Hospitalier de Blois affiche une attractivité certaine envers les jeunes praticiens avec neuf nouveaux recrutements. "Nous ne souhaitons pas faire de l’hospitalo-centrisme, mais je tiens compte de ces problèmes de démographie, explique Olivier Servaire-Laurenzet, le directeur du CHB, si les patients ne peuvent avoir accès à un spécialiste en ville, il faut qu’ils puissent y avoir accès à l’hôpital".

Une alternative à l’offre de soins de ville ? "Plutôt une complémentarité, car l’enjeu n’est pas de tout mettre à l’hôpital. L’objectif avec ces recrutements serait de voir comment nous pouvons injecter du temps en ville", c’est-à-dire recruter des médecins spécialistes en temps partagé hôpital-ville. Le Contrat Local de Santé de la Ville de Blois signé il y a dix jours prévoit notamment la création d’un centre de santé dans les quartiers nord, en lien avec le Centre Hospitalier.

Dans ce contexte, ce dernier n’est pas peu fier de ses dernières recrues, dont la grande majorité est passée par l’établissement dans le cadre de sa formation. "La qualité de l’accueil des étudiants y est pour beaucoup, affirme Olivier Servaire-Laurenzet, mais nous avons aussi un excellent plateau technique, un esprit d’équipe et un hôpital qui foisonne de projets". Une unité de recherche clinique sera créée en 2017. "Elle participera activement à l’attractivité de notre territoire".

Par Nicolas Terrien | Publié le 14/12/2016

Partager