Radio Plus FM

La radio du Loir-et-Cher

écoutez le direct

616 000 € d'aides d'urgence apportées aux sinistrés des inondations

Le comité de suivi des aides aux victimes des crues de fin mai-début juin s'est réuni mercredi matin en préfecture à Blois. Le fonds de secours d'extrême urgence de l'Etat a été mobilisé à hauteur de 616 300 € pour près de 1 200 foyers en Loir-et-Cher.

Le but du fonds d’extrême urgence était de parer aux besoins les plus urgents des particuliers sinistrés, en attendant les prises en charge par les assurances. 456 900 € ont déjà été versés à 827 foyers au 19 juillet, alors que ce dispositif se clôt.

En tout, plus d’une dizaine de dispositifs d’aide existent pour les particuliers, mais aussi pour les entreprises et les collectivités. Ces dernières peuvent bénéficier d’aides pour le relogement d’urgence (2 dossiers déposés à ce jour), et 49 dossiers sont constitués pour demander la dotation dite "de solidarité".

Pour les entreprises sinistrées, la DIRECCTE a reçu 98 demandes d’autorisation d’activité partielle, toutes acceptées, pour un total de 1 612 salariés impactés. L’aide exceptionnelle au redémarrage bénéficie à 78 entreprises pour un montant approchant les 200 000 €.

Enfin, les exploitations agricoles peuvent être éligibles à différents dispositifs d’aide, sachant qu’une première demande de reconnaissance de calamités agricoles a été formulée pour le Loir-et-Cher début juillet. Elles pourront normalement faire jouer le "cas de force majeur" pour bénéficier du dispositif de catastrophe naturelle.

Les aides de la PAC seront versées par anticipation cette année sous forme d’avances de trésorerie remboursables à hauteur de 90% au lieu de 50% habituellement. Ce sont donc près de 55 millions d’€ qui seront versés à la mi-octobre dans le département.

Outre des points réguliers sur la mobilisation des aides, le comité de suivi des aides entend aussi tirer les enseignements de cette gestion de crise climatique. Des réunions se dérouleront en septembre dans les trois arrondissements du Loir-et-Cher. Le département qui compte à ce jour 161 communes reconnues en état de catastrophe naturelle, puisque 3 nouvelles communes apparaissent au Journal Officiel depuis ce mercredi matin : Saint-Ouen, Baigneaux et Villefrancoeur.

Par Nicolas Terrien | Publié le 20/07/2016

Partager