Radio Plus FM

La radio du Loir-et-Cher

écoutez le direct

Mgr Jean Pierre Batut : "Devant une pareille horreur, la réprobation ne peut-être qu'unanime et totale"

De Cracovie où il assiste aux Journées Mondiales de la Jeunesse avec une centaine de jeunes loir-et-chériens, l'évêque de Blois exprime sa peine après l'assassinat du prêtre de Saint-Etienne du Rouvray.

"L’assassinat sauvage d’un prêtre commis à Saint Étienne du Rouvray ce mardi revêt une forte signification symbolique, puisque l’attaque était dirigée contre une église. Mais celle-ci se retourne aussitôt contre ses auteurs : prendre pour cible un homme de Dieu, c’est avouer par le fait même qu’on ne fait pas l’œuvre de Dieu, quels que soient le nom dont on l’invoque et la manière dont on le prie. C’est pourquoi, devant une pareille horreur, la réprobation des croyants de toutes religions ne peut qu’être unanime et totale."

Mgr Jean-Pierre Batut adresse ses pensées au diocèse de Rouen, et renouvelle sa confiance envers les autorités civiles. "Nous pouvons être sûrs que le maximum est fait pour assurer la sécurité des lieux de culte de notre département". Enfin, alors que des centaines de milliers de jeunes sont réunis en Pologne, l’évêque de Blois voit de vraies raisons d’espérer. "Ils ne se prennent pas pour des héros, et ils partagent l’anxiété de ceux qu’ils ont laissés en France. Mais un vrai enthousiasme les habite : s’ils savent le conserver dans les défis de leur vie d’adultes, l’humanité aura toujours son avenir devant elle, et la violence et la mort n’auront pas le dernier mot."

L’évêque invite chacun à s’associer à la journée de jeûne et de prière vendredi, à l’initiative de la Conférence des évêques de France, en communion avec le chemin de croix du Pape François à Cracovie.

Par Nicolas Terrien | Publié le 27/07/2016

Partager