Radio Plus FM

La radio du Loir-et-Cher

écoutez le direct

Sécurité renforcée autour des Rendez-vous de l'Histoire

Vigipirate renforcé oblige, des mesures de sécurité exceptionnelles sont mises en place à partir de vendredi et jusqu'à dimanche soir autour de l'événement. Il sera notamment difficile – voire impossible – de stationner aux abords de la Halle-aux-Grains.

Des grilles ont déjà été placées dès la fin de la semaine dernière dans le périmètre du festival. Les rues attenantes aux places de la République et Jean Jaurès seront interdites à la circulation, et même barrées à l’aide de sacs de sable. Sont concernées la rue du Père Brottier, le Mail Clouseau, la rue du 18 juin et l’avenue Maunoury (entre le boulevard Eugène Riffault et la rue d’Angleterre).

De vendredi à dimanche, il faudra montrer patte blanche dans l’enceinte du festival où seules trois entrées étroitement contrôlées permettront l’accès au Salon du livre et aux conférences. Les piétons devront se présenter soit Place de la République (devant le Conseil départemental), soit par l’avenue Maunoury au croisement avec la rue du 18 juin ou par l’antenne universitaire au niveau du boulevard Eugène Riffault.

Les fouilles à ces entrées seront systématiques, et des renforts policiers sont attendus sur toute la durée du festival. Autant d’initiatives qui répondent aux exigences du plan « Vigipirate renforcé ». Les organisateurs doivent composer avec. "Il faudra prendre un peu plus de temps pour accéder au festival, explique Francis Chevrier, le directeur des Rendez-vous de l’Histoire de Blois, mais il faut prendre cela avec compréhension et bonne humeur. Notre public ne comprendrait pas que nous ne prenions pas ces mesures en plein état d’urgence".

Par Nicolas Terrien | Publié le 03/10/2016

Partager