Radio Plus FM

La radio du Loir-et-Cher

écoutez le direct

Les syndicats de police appellent au "service minimum" ce mardi

L'attaque au cocktail Molotov de quatre policiers à Viry-Châtillon le week-end dernier suscite une vive émotion chez les policiers. Alors que le syndicat Alliance appelle au service minimum aujourd'hui, un rassemblement silencieux s'est tenu à Vendôme à midi.

Quatre syndicats de police ont appelé ce mardi l’ensemble des policiers de France à marquer leur solidarité avec les quatre agents pris pour cible dans l’Essonne, dont un reste toujours avec son pronostic vital engagé. Un nouveau coup dur pour des policiers sur-mobilisés depuis l’instauration de l’état d’urgence. Les débordements dans les manifestations contre la loi Travail au printemps dernier et le traumatisme après le meurtre de ce couple de policiers à Magnanville (Yvelines) en juin avaient déjà fortement marqué les fonctionnaires de police.

Après l’agression de Viry-Châtillon, Alliance Police Nationale, le premier syndicat de gardiens de la paix, exige de nouveau  "le recentrage immédiat du policier dans son cœur de métier, la révision des textes sur la légitime défense, une réplique sans concession de la justice et un renfort d’effectifs". Ce mardi, Alliance a appelé les agents "à ne traiter que les urgences et cas graves", autrement dit à un service minimum. Si aucun rassemblement ne s’est déroulé ce midi devant le commissariat central de Blois, un moment silencieux sans prise de parole a été respecté devant celui de Vendôme.

Par Nicolas Terrien | Publié le 11/10/2016

Partager