Radio Plus FM

La radio du Loir-et-Cher

écoutez le direct

Migrants : les appartements de TDLH mis à disposition de l'Etat

Les 15 logements réquisitionnés par la préfecture mardi dernier pour l'accueil de migrants de Calais seront prêts à recevoir les 60 personnes dirigées sur Blois lorsque le coup d'envoi du démantèlement de la "jungle" sera donné.

Jeudi après-midi, le président de Terres de Loire Habitat  (TDLH) Claude Denis "prenait acte" de la décision préfectorale. Au même moment, le bailleur social remettait les clés des 15 appartements réquisitionnés dans le quartier des Provinces à Blois. "Le gaz et l’électricité ont été mis ce vendredi matin", précise le directeur de TDLH, Denis Lebert. A charge à l’ASLD (Association Accueil Soutien et Lutte contre les Détresses) de les aménager en attendant l’arrivée à une date encore indéterminée des 60 migrants de Calais.

"Dès hier (jeudi, ndlr), nous sommes allés à la rencontre des cinq locataires qui résident dans les deux cages d’escalier concernées", explique Denis Lebert. "Trois ont souhaité rester dans leur logement, et deux souhaitent le quitter. Nous les accompagnerons dans leur relogement, et l’Etat financera les frais de déménagement", tout comme les loyers des 15 appartements pour 6 400€ par mois hors charges (une convention est en cours d’élaboration). Une réunion d’information en direction des riverains devrait d’ailleurs se tenir en milieu de semaine prochaine avec l’Etat, TDLH, l’ASLD et la Ville de Blois.

Par Nicolas Terrien | Publié le 14/10/2016

Partager