Radio Plus FM

La radio du Loir-et-Cher

écoutez le direct

Déviation : un "moment historique" pour Cellettes

Après trente ans de tractations et de débats parfois houleux, ça y est ! La commune de Cellettes est déviée grâce à un barreau routier de 3,4 km ouvert à la circulation ce lundi. La veille, les usagers étaient invités à l'utiliser en mode "doux".

"C’est un jour historique pour Cellettes", se réjouit son maire, Michel Contour. Après trois décennies de débats et une première délibération pour un tracé prise par la commune en 1998, l’inauguration de dimanche est un véritable aboutissement. Ces aménagements permettent désormais de désengorger le centre-bourg qui dénombrait 15 000 passages de véhicules par jour, dont un bon millier de camions.

Le nouvel axe routier contourne Cellettes par l’est, au départ de la D765 à hauteur de Clénord pour rejoindre la route de Contres (D956) sur 3,4 km. Lundi matin, le Conseil départemental a voté à l’unanimité le baptême de l’actuel rond-point de la Coque au nom de Michel Leroux, vice-président du Conseil général disparu en décembre 2012, et qui avait particulièrement suivi ce dossier.

Ces travaux (route et six ouvrages d’art) ont été intégralement financés par le Conseil départemental de Loir-et-Cher pour 23 millions d’€. "C’est un des investissements les plus importants du département au cours de ces dernières années, a indiqué le président du CD 41, Maurice Leroy, la déviation de Cellettes va changer le quotidien de milliers de Loir-et-Chériens".

Les déviations de Vendôme et de Cellettes sont donc achevées. Suivront le dernier tronçon de Contres/Chémery, le contournement de la zone d’activité de La Chaussée-Saint-Victor et de Montoire, les aménagements des ronds-points de Cap Ciné et du Bout des Hayes à Blois, ainsi celui de la Patte d’Oie à Saint-Gervais-la-Forêt.

Par Nicolas Terrien | Publié le 17/10/2016

Partager