Radio Plus FM

La radio du Loir-et-Cher

écoutez le direct

Les Trains d'Equilibre du Territoire repris par la Région au 1er janvier 2018

Un accord a été trouvé ce lundi entre l'Etat et la Région Centre Val de Loire. Dans un an, la collectivité gèrera les lignes TET Paris-Orléans-Tours, Paris-Bourges-Montluçon et Paris-Montargis-Nevers.

Suite à la feuille de route pour un nouvel avenir des Trains d’Equilibre du Territoire (TET) éditée en juillet 2015, l’Etat s’est rapproché des régions pour engager leur reprise à l’échelon régional. Restait à en définir les modalités. Pour les trois lignes concernées en Centre Val de Loire, l’Etat s’engage à financer le renouvellement complet du matériel roulant avec 36 nouvelles rames pour 460 M€. Les investissements sur les infrastructures seront plafonnés à 20 M€ pour la construction d’un atelier de maintenance de ces rames, et l’Etat versera une contribution de fonctionnement à la région dont le montant reste inconnu.

"Je me réjouis de cet accord qui prend pleinement en compte les spécificités de la situation de la Région Centre-Val de Loire et qui nous donnera tous les leviers pour améliorer ces trois lignes structurantes pour notre territoire", déclare François Bonneau, le président du Conseil régional. "Nous allons mettre en place une gestion de proximité plus souple, plus réactive et appuyée sur du matériel neuf plus performant".

Pour le secrétaire d’Etat chargé des Transports Alain Vidalies, la Région aura "un rôle déterminant pour organiser et améliorer l’ensemble des services ferroviaires desservant son territoire. Avec ce sixième accord conclu, nous offrons un nouvel avenir aux Trains d’Equilibre du Territoire par une mobilisation conjointe de l’Etat et des Régions, avec l’objectif partagé d’améliorer l’attractivité de ces lignes et d’apporter une réponse au plus près des attentes des voyageurs".

Par Nicolas Terrien | Publié le 19/12/2016

Partager