Radio Plus FM

La radio du Loir-et-Cher

écoutez le direct

Le Loir-et-Cher touché en plein cœur par l'attentat de jeudi soir sur les Champs-Elysées

Le policier tué par Karim Cheurfi est en effet originaire de Romorantin où ses parents habitent toujours. Il se nomme Xavier Jugelé, et était âgé de 37 ans.

Xavier Jugelé était en service sur les Champs-Elysées lorsqu’il a été abattu peu avant 21h00 par le terroriste qui a également grièvement blessé deux de ses collègues. François Hollande a indiqué dès hier soir qu’un hommage national lui sera rendu la semaine prochaine.

Interrogés par Marianne, ses collègues parlent d'un homme "volontaire et engagé", "bon vivant" et "serviable". Il était également parti deux fois en Grèce en 2015 et en 2016 pour "sécuriser les migrants au plus fort de l'afflux migratoire, venant des zones de conflit au Moyen-Orient."

Xavier Jugele, pacsé et sans enfant, laisse derrière lui son compagnon, toujours selon Marianne. Il était membre de Flag!, une association de soutien et de défense des policiers et gendarmes LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres) qui lui a rendu hommage sur sa page Facebook (ci-dessus).

«  Notre département est une nouvelle fois particulièrement meurtri, indique le député PS de Loir-et-Cher Denys Robiliard dans un communiqué. "Je pense à la famille du policier assassiné hier à Paris et lui adresse mes très sincères condoléances."

Maurice Leroy, député UDI et président du Conseil départemental a également réagi sur sa page Facebook dans la matinée : "Tous les Loir-et-Chériens partagent la douleur de ses parents domiciliés à Romorantin, et de ses proches, en leur exprimant nos sincères condoléances et notre profonde reconnaissance pour l'action de leur fils, tué parce qu'il accomplissait son devoir de policier protégeant les français."

Par Nicolas Terrien | Publié le 21/04/2017

Partager