Radio Plus FM

La radio du Loir-et-Cher

écoutez le direct

Un million d'euros : c'est l'estimation du coût des inondations à Chambord

Audrey Azoulay est venue se rendre compte sur place ce jeudi matin des dégâts causés par la montée des eaux. La ministre de la Culture promet une prise en charge financière par l'Etat.

Un million d’euros et 200 000 euros de perte d’exploitation : c’est le montant de la facture estimée par le Domaine National de Chambord. Après s’être rendue en plusieurs points du domaine, la ministre de la Culture Audrey Azoulay a assuré que le coût en serait supporté par l’Etat. Une enveloppe supplémentaire de huit millions d’euros sera d’ailleurs mobilisée par son ministère pour restaurer le patrimoine sur les huit départements les plus touchés par les inondations, dont cinq en région Centre Val de Loire. Le Domaine National de Chambord a également lancé une campagne de financement participatif : www.fondation-patrimoine.org

Une brèche de 100 mètres dans le mur d’enceinte au niveau du « Pinay », la rupture de la digue de l’étang du « Périou » qui a aggravé le niveau de l’eau au pied du château, des voiries forestières fortement dégradées… Les stigmates des crues sont encore visibles dans le domaine. Même le château est atteint, puisqu’un risque d’effondrement du dépôt lapidaire a été détecté. S’il n’y a pas de danger pour la structure même du monument, c’est la problématique de la conservation de ces sculptures de pierre Renaissance qui inquiète, dont la fameuse « lanterne » qui couronne le célèbre escalier attribué à Léonard de Vinci.

Par Nicolas Terrien | Publié le 09/06/2016

Partager